Marche rapide ou course à pied ?

La course à pied fait toujours de plus en plus d’adeptes à travers le monde. D’abord pour son côté économe (une fois la bonne paire de basket achetée, plus aucun frais à dépenser), son aspect pratique mais aussi bien sûr pour ses nombreuses vertus. Mais ce sport n’est pas fait pour le monde. Quelles sont ses avantages ? Quels sont ses inconvénients et ses alternatives ?

Quelles sont  les inconvénients de la course à pied ?

La course à pied est un sport d’endurance qui améliore les capacités cardiovasculaires, diminue le stress et permet une perte de calories et donc de poids significatives.
Cependant, pour être bien pratiquée et ne pas entraver la santé du patient, la course à pied ne doit pas être pratiquée de manière trop intensive dès le début de l’activité, il faut y aller progressivement afin de préserver toute votre structure ostéo-tendineuse et musculaire.

En effet, la course à pied, comme la marche rapide, est un sport dit « de charge » (contrairement à la natation ou au vélo) ce qui signifie que votre corps subit à chaque prise d’appui au sol une compression verticale de haut en bas de chaque articulation. Vos vertèbres se tassent un peu plus et des douleurs aux articulations du genou et de la hanche peuvent apparaitre si l’effort est trop poussé et/ou trop répétitif.

Si votre corps est globalement en bonne santé, vous pouvez vous mettre à la course à pied, progressivement, à condition de l’associer à un sport de décharge comme la natation afin de préserver vos articulations sur le long terme.

Si en revanche, vous souffrez de pathologies du rachis (hernie discale, arthrose, arthrite, spondylolisthésis…) ou de pathologies de la hanche et/ou du genou (arthrose, prothèse de hanche, lésions méniscales…) mais vous tenez à pratiquer un sport en extérieur aussi pratique que la course : essayez donc la marche rapide !

Quelles sont les vertus et les inconvénients de la marche rapide ?

Comme la course à pied, la marche rapide est également un sport d’endurance, dont les vertus cardiovasculaires ne sont plus à prouver. Cependant, son efficacité quant à la perte de calories et de graisse est moindre comparée à la course à pied. Globalement, il faut deux fois plus d’effort en marche rapide qu’en course à pied pour perdre la même quantité de calories…
Mais ! La marche à pied est tout de même un sport efficace et pertinent pour les personnes dont le corps ne permet plus d’être soumis aux contraintes détaillées plus haut. De par le fait qu’un des deux pieds reste toujours au sol, l’effet de la compression verticale est bien diminué par rapport à la course à pied et les atteintes articulaires sont moindres.

Pratiquée à environ 6/7 km/h pendant 1h deux à trois fois par semaine, la marche rapide ne perdra pas de son efficacité et vous pourrez en ressentir les bénéfices rapidement et sur du long terme.

Les 5 sports adaptés aux séniors
Gainage Facile